Services et attraits touristiques

SPORTS ET LOISIRS

Pour tous: Sancturaire d'oiseaux, couchers de soleil grandioses, plage, randonnées au bord du fleuve.

Randonnées pédestres: le quai, la grève, la montagne à Cotton à Saint-Pascal, la montagne du Collège à La Pocatière.

Pêche: pêche au saumon sur la Rivière-Ouelle, pêche aux petits poissons au quai de Rivière-Ouelle.

Golf: 18 trous à Saint-Pacôme.

Cyclisme: Le chemin de la grève de St-Denis (asphalté, une dizaine de kilomètres). La Route Verte.

Sports d'hiver: ski de fond à Saint-Denis, ski alpin à Saint-Pacôme.

 

SERVICES

Magasins d'alimentation: Alimentation St-Denis, Dépanneur Rivière-Ouelle (été), Provigo et IGA à St-Pascal, Métro et IGA à La Pocatière. Poissonerie et boulangerie à Kamouraska. Pâtisserie, chocolaterie, boucherie, poissonnerie, etc. à La Pocatière

SAQ: St-Pascal et La Pocatière

Restaurants, bistros et casse-croûtes: Kamouraska, St-Pascal, La Pocatière, Rivière-Ouelle et Saint-Denis.

Essence: La Pocatière

Banque: Guichet Desjardins à Rivière-Ouelle. Banque Nationale à La Pocatière.

Cinéma: La Pocatière

Pharmacies: St-Pascal et La Pocatière

CLSC: Saint-Pascal

Hôpital: La Pocatière

Informations supplémentaires

LE PASSAGE DES SAISONS

L’ÉVEIL DU PRINTEMPS

Le printemps dans le Bas St-Laurent ne manque pas d'attraits. L'éveil de la nature est spectaculaire, les énormes bancs de glace fondent à vue d'œil. Les oies blanches sont de retour, les arbres recommencent à fleurir et les villages redeviennent plus animé. En même temps que les journées allongent, les fameux couchers de soleil, de jour en jour, prennent de l’ampleur. On assiste aussi au passage des oiseaux migrateurs en route vers le nord et au retour progressif des oiseaux nicheurs qui viennent retrouver leur habitat d’été. La lumière, qui nous a tant manqué pendant le long hiver, se fait radieuse et de plus en plus chaude ; promesse d’un autre été éblouissant.

 

 LE SPECTACLE DES GRANDES MARÉES

Pendant que l’automne nous offre, année après année, son grandiose spectacle de feuilles multicolores, le Bas St-Laurent nous convie à celui, non moins exceptionnel, des grandes marées. Après avoir été éblouis tout l’été par les somptueux couchers de soleil, c’est un spectacle d’une toute autre nature qui est proposé au voyageur téméraire qui recherche l’exaltation fébrile des éléments qui se déchaînent. Moments exceptionnels d’une rare beauté où la folie des éléments atteint des proportions démesurées, surtout par journées de grands vents ou de tempêtes. Tout commence par un murmure inquiétant venant du large qui s’enfle au fur et à mesure que se gonfle le fleuve. Le ciel se couvre et les premières lames viennent buter contre les rochers. Un véritable combat s’engage entre les vents et les courants. Les vagues s’entrechoquent impétueusement. La terre semble trembler et le ciel se déchirer. C’est un spectacle quasi apocalyptique que l’on peut contempler en toute sécurité dans le confort rassurant du manoir qui témoigne imperturbablement de ces majestueuses manifestations de la nature depuis 1853. Ce qui n'empêche pas, la plupart du temps, de jouir paisiblement des grands ciels d’automne où déambulent de lourds nuages immaculés qui se parent de couleurs chaleureuse à l’heure de l’apéro.

 

 

 LA FÉERIE DES GLACES

Après le passage des oiseaux migrateurs et le spectacle des grandes marées, c’est l’hiver majestueux qui s’installe sur le fleuve. Sur ses rives apparaissent les glaces, toujours en mouvement, mimant un paysage lunaire qui se soulève, se retourne, grouille et grogne dans une lumière éblouissante. Le paysage change constamment et charme le regard. Plus avant dans la saison, le souffle du fleuve s'élève en rafale, en bourrasque et projette sur les vitres une poudrerie crépitante. Pendant ce temps, la côte nord apparaît et disparaît, semble tantôt proche, tantôt lointaine. La mer bleutée scintille sous les rayons du soleil qui disparaîtra plus tard derrière les montagnes de la Charlevoix, préludant à l'heure bleue pour ensuite faire place au firmament infini, constellé d'étoiles et tacheté d'aurores boréales. Le silence de la nuit s'installe en même temps que les ombres cobalts projetées par la lune. Un grand calme bienfaisant nous berce et apaise le regard qui, toute la journée, n'a eu de cesse d'être bouleversé par le paysage constamment transformé, créant des contrastes optiques et des illusions fantasmagoriques.

Information

Unité D:

1-888-845-8586 (sans frais)

Unité B:

418-809-1114

Nous écrire

Classification

Carte